Exposer le patrimoine de la Retirade: la pédagogie au croisement des logiques sociales et institutionnelles. Étude de cas à Argelès-sur-Mer

Virginie Soulier

Abstract


Abstract: Seventy-five years after the Spanish Civil War, the CIDER (Centre d’interprétation et de documentation sur l’Exil et la Retirade) of Argelès-sur-Mer retraces the history of that traumatic past. Reporting on the confinement of 200,000 Spanish Republicans in a barbed wire camp raises many heritage-related issues. This forced exile of half-a-million refugees is one of the most substantial European exoduses to occur during the last century. Many individuals are still affected and it still resonates today. This article discusses CIDER’s museographical project.  If social and institutional logic clash between times of emergence, construction and valorization in the course of patrimonialization, they overlap in the pedagogical aspect of the permanent exhibition. 

KEYWORDS: Museum study; museology; informal education; immigration; heritage; memorial; monument; Spanish Civil War; citizenship; 

Résumé: Soixante-quinze ans après la Guerre civile espagnole, le Centre d’interprétation et de documentation sur l’Exil et la Retirade (CIDER) d’Argelès-sur-Mer présente l’histoire de ce passé traumatique. Rendre compte de l’enfermement de plus de 200 000 Républicains espagnols dans un camp de barbelés soulève de nombreux enjeux patrimoniaux. Cet exil forcé d’un demi-million de réfugiés représente l’un des exodes européens les plus importants du siècle dernier. Il touche encore de nombreuses personnes et demeure en résonance avec l’actualité. Le présent article vise à rendre compte du projet muséographique du CIDER. Les logiques sociales et institutionnelles s’affrontent entre les moments d’émergence, de construction et de valorisation dans le processus de patrimonialisation, mais elles se recouvrent dans la perspective pédagogique de l’exposition permanente.

MOTS CLES: Muséologie; éducation non formelle; immigration; patrimoine; memorial; Guerre d’Espagne; citoyenneté


Full Text:

PDF

References


Barba, S. (2009). De la frontière aux barbelés. Les chemins de la Retirada 1939. Canet: Trabucaire.

Chaumier, S. (2013). Traité d’expologie - Les écritures de l’exposition. Paris: La Documentation française.

Cuesta, J. (2012). Les lieux de mémoire de la guerre civile à la dictature en Espagne. In Lieux de mémoire, musées d’histoire. Paris : La Documentation française.

Davallon, J. (2000). L’exposition à l’œuvre. Paris : L’Harmattan.

Davallon, J. (2011). Le pouvoir sémiotique de l’espace. Hermès. La Revue, 61(3), 38 44.

Duclos, J.-C., Poli, M.-S., Ancel, P. et collaborateurs (2014). Exposer l’histoire contemporaine  : évaluation muséologique d’une exposition, spoliés ! L’aryanisation économique en France 1940-1944. Paris : La Documentation française.

Idjéraoui-Ravez, L. (2012). Le témoignage exposé : du document à l’objet médiatique. Paris : L’Harmattan.

Leizaola, A. (2007). La mémoire de la guerre civile espagnole : le poids du silence. Ethnologie française, 37(3), 483-491.

Meunier, A. et Luckerhoff, J. (2012). La muséologie, champ de théories et de pratiques. Québec : Presses de l’Université du Québec.

Meunier, A. et Soulier, V. (2010). Préfiguration du concept de muséologie citoyenne. Dans Meunier, A., J.-F. Cardin et M.-A. Éthier (sous la dir. de), Histoire, musées et éducation à la citoyenneté (pp. 309-330). Québec : MultiMondes.

Montpetit, R. (1996). Une logique d’exposition populaire : les images de la muséologie analogique. Publics et musées, 9, 55-100.

Moulinié, V. (2013). L’exode et les camps pour pays. Les descendants de Républicains espagnols en France. Ethnologie française, 43(1), 31-41.

Moulinié, V. et Sagnes S. (2011). Des exilés politiques aux vaincus magnifiques : mémoire des républicains espagnols (février 1939). Mémoires de l’immigration : vers un processus de patrimonialisation.

Carcassonne : Rapport déposé au Ministère de la Culture et de la Communication/Cité Nationale de l’Histoire de l’Immigration.

Ortiz, J. (2014). La République est de Retour ! Paris : Atlantica.

Pigenet, M., Pigenet, P. et Tartakowsky, D. (2006). Espagne ou les mémoires interdites. Sociétés & Représentations, 22(2), 148-157.

Poli, M.-S. (2003). Le texte au musée  : une approche sémiotique. Paris : L’Harmattan.

Rautenberg, M. (2003). Comment s’inventent de nouveaux patrimoines : usages sociaux, pratiques institutionnelles et politiques publiques en Savoie. Culture & Musées, 1(1), 19-40.

Rodriguez, M.-C. (2012). Usages politiques des passés traumatiques en Espagne: muséohistoire de la guerre civile. Dans Rousseau, F. (sous la dir. de), Les présents des passés douloureux  : musées d’histoire et configurations mémorielles, essais de muséohistoire (pp. 269-303). Paris : Michel Houdiard.

Schiele, B. (2001). Cinq remarques sur le rôle pédagogique de l’exposition scientifique et un commentaire sur la réforme de l’éducation. Dans Julien, L. et L. Santerre (sous la dir. de), L’apport de la culture à l’éducation. Actes du colloque de recherche  : culture et communications (pp. 135-157). Montréal : Éditions Nouvelles.

Varine, H. de. (1991). L’Initiative communautaire. Mâcon: PUL.

Veron, E. et Levasseur, M. (1989). Ethnographie de l’exposition. Paris : Bibliothèque Publique d’Information.




DOI: http://dx.doi.org/10.26443/crae.v43i1.20

Refbacks

  • There are currently no refbacks.


Copyright (c) 2016 Canadian Review of Art Education: Research and Issues / Revue canadienne de recherches et enjeux en éducation artistique

Crossref logo